Fév 132016
 

Depuis plusieurs années, Bernadette Lecerf-Thomas, se réfère aux connaissances apportées par les neurosciences pour aider les acteurs de l’accompagnement des personnes et de la transformation des entreprises à mieux prendre en compte les atouts et les contraintes de l’intelligence humaine.
Elle a publié

Nous co-animons une série d’ateliers «  L’agilité décisionnelle grâce aux neurosciences » « ,

CYCLE L’AGILITE DECISIONNELLE co-animé par Brigitte DUBREUCQ et Bernadette LECERF-THOMAS

Les quatre journées d’atelier peuvent être effectuées indépendamment les unes des autres en fonction de vos priorités. La quatrième journée est réservée aux personnes ayant effectué au moins deux ateliers.

Pour plus d’information et pour s’inscrire

 

 

 

Imprimer

Sep 012015
 

Depuis plusieurs années, Bernadette Lecerf-Thomas, se réfère aux connaissances apportées par les neurosciences pour aider les acteurs de l’accompagnement des personnes et de la transformation des entreprises à mieux prendre en compte les atouts et les contraintes de l’intelligence humaine.
Elle a publié

Nous co-animerons, le 12 octobre 2015, un atelier sur

L’OUVERTURE PERCEPTIVE, CONDITION DE L’INNOVATION
L’innovation managériale, pédagogique et collaborative exige le développement de nouvelles compétences perceptives. Aujourd’hui, de nouvelles notions sont disponibles. D’une part, une description par les neurosciences des types d’intelligence, d’autre part, des connaissances de plus en plus précises sur les enjeux de la capacité à « résister » aux routines cognitives permettent de comprendre les difficultés des changements cognitifs. Dans les situations de changement, l’un des leviers est le déplacement de l’attention. Il est soumis à l’ouverture perceptive. Sans perception de changement de contexte, le sujet rechigne à évoluer. Un nouveau modèle permettant de faire travailler des équipes sur leur conscience des différentes compétences liées à l’observation des situations. Nous proposons un atelier expérimental sur ce sujet. Cet atelier est réservé aux personnes ayant déjà participé à l’un des ateliers sur les neurosciences (ou ayant lu Activer les talents avec les neurosciences).

_____________________________________________________________________

Destiné aux consultants, formateurs, coachs, responsables fonctions transverses dans les organisations déjà formés aux neurosciences.

Le programme est ici.

ATELIER lundi 12 octobre 2015, de 9H30 à 17H30, à Neuilly-sur-Seine.
Prix : 300 euros HT soit 350 euros TTC.

Nombre de personnes maxi 8.
Pour vous inscrire, envoyez un mail à bernadette@lecerfthomas.com

Imprimer

Nov 162011
 

« Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’en avoir une vieille. »
Edwin Herbert Land

Après nous avoir éblouis l’an dernier en accueillant le Congrès mondial WMFPA, l’Ordre des Conseillers en Ressources Humaines Agréés (CRHA) allait-il réussir à renouveler l’exploit ?  ? La réponse est oui !
Si le Québec rassemble 7 millions de personnes, l’Ordre est fort de 8000 membres  et a accueilli cette année 1500 congressistes, essentiellement québécois, même si 9 pays y étaient représentés.

Deux concours nous ont servi de fil rouge et ont permis de rassembler les personnes et les idées autour de la créativité et de l’innovation.
Le premier « L’énergie du congrès, c’est vous » a amené les congressistes, Florent Francoeur en tête,  à se relayer durant les 24 heures d’ouverture pour pédaler sur deux vélos symbolisant l’énergie RH.
Le second nous a fait découvrir, par un parcours de discussions avec les exposants, la citation qu’ils ont choisie « Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d’en avoir une vieille. »  (Edwin Herbert Land).

En ce qui concerne les conférences et ateliers, Florent Francoeur explique que le brief pour les conférenciers était d’amener les congressistes à avoir l’envie et les habiletés pour explorer et trouver leurs propres solutions.

Quatre angles de vue nous ont été proposés.
__La créativité et l’innovation, pourquoi et comment les favoriser dans les affaires__ ? Dans sa  conférence,  Mark Raison a apporté les premières réponses. Après avoir tué le mythe du héros créatif solitaire pour rappeler le rôle essentiel de l’équipe, il nous a proposé une manière concrète d’aborder nos idées en les classant en idées bleues, vertes, rouges et jaunes… Surtout ne jetez pas les idées jaunes, les idées impossibles… elles sont certes impossibles aujourd’hui, mais demain ?%%%

__Comment les acteurs RH, qu’ils soient en entreprise ou en « pratique privée » peuvent-ils créer les conditions de la créativité et de l’innovation dans les entreprises qu’ils accompagnent ?__ Toutes les pistes ont été explorées : la vision et la stratégie, l’organisation et ses nouveaux enjeux notamment numériques, la culture et ses valeurs et bien sûr les compétences.%%%

__Quelles sont les pratiques innovantes dans notre métier Ressources Humaines ?__ De nombreuses entreprises et organisations québécoises ont partagé leurs pratiques. Le Off Congrès, quant à lui, nous a fait découvrir et expérimenter des méthodes très créatives d’animation apportées par Grisvert et ImFusio, belle collaboration entre une équipe québécoise et une équipe française.%%%

__Et enfin, nous, personnellement, comment pouvons-nous développer notre créativité ?__ Plusieurs ateliers nous ont permis d’affirmer que nous sommes tous créatifs. Une mention spéciale pour celui animé par Rémi Tremblay (auteur de  « J’ai perdu ma montre au fond du lac ») et Geneviève Desautels (coach) sur « créer en soi » : nous avons exploré quatre manières de développer la tranquillité intérieure, condition de la créativité personnelle.%%%

En conclusion un congrès riche par les idées, les expériences et les rencontres. La première semaine d’octobre 2012 est d’ores et déjà bloquée pour la prochaine édition, qui se tiendra à Montréal.

Imprimer